EasyPoli à la Journée Internationale des Droits des Femmes 2017 – France EasyPoli

Ce fut un honneur de présenter le discours d’ouverture de l’évènement Le Biterrois a des Elles: Soirée pour l’entrepreneuriat féminin, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes 2017.

 

” Merci à Raphaëlle et son équipe de m’avoir donné l’opportunité d’être ici et de partager ma passion qui est aussi mon métier, aujourd’hui à l’occasion de la Journée Internationale des droits des Femmes.

Cette passion m’a fait voyager et travailler dans de nombreux pays tel que le Canada où j’ai été à la tête du bureau national des Nations unies pour les femmes, en Afrique de l’Ouest, au Sénégal, Togo, Ghana et plus récemment dans les Caraïbes où j’ai travaillé avec la Chambre des Commerces de la Jamaïque pour mettre en place des services et des formations dédiés aux femmes entrepreneures.

Ce qui est intéressant de noter c’est que malgré les différentes zones géographiques, les différences culturelle et linguistiques, il y toujours les mêmes questions qui me sont posées: “Pourquoi est-il nécessaire d’avoir une journée internationale des droits des femmes? Pourquoi vous les femmes vous cherchez l’égalité à tout prix? Vous les féministes vous n’aimez pas les hommes, Les inégalités sont à l’égard des hommes, etc.”

Chaque année à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, de nombreux évènements prennent places pour sensibiliser, éduquer et communiquer sur le rôle que les femmes jouent dans notre quotidien, dans l’Histoire mais aussi pour partager les difficultés qu’elles rencontrent et les inégalités auxquelles elles font faces. Et c’est au même moment que l’on va trouver des articles, interviews et autres ANTI-JOURNÉE de la femme.

Après tout, nous avons accès à l’éducation, nous avons le droit de vote, nous sommes libres de faire à peu près ce dont nous avons envie. Mais en êtes-vous sûr? A y regarder de plus près, il a suffit du changement d’un président aux États-Unis pour menacer le droit à l’avortement; en 2016 une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon, en France les inégalités de salaire existent et persistent entre les hommes et les femmes. Selon l’Observatoire des inégalités, à travail égal et compétences égales une femme touche un salaire 26% moins élevé que celui d’un homme.

Tout au long de mes études et depuis que je suis entrée dans la vie active on me dit souvent “Darine, si tu veux réussir tu devras te surpasser, aller au-delà de ce que les gens attendent de toi, tu devras être persistante, tu devras prendre des risques et avoir le courage de penser différemment. Et puis vous me direz c’est pareil pour tout le monde. Et d’une certaine façon, vous avez raison!

Néanmoins, sachez que lorsque votre épouse, votre fille ou petite-fille est à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles avec un meilleur salaire, ou bien si elle cherche à obtenir une promotion et bien elle n’aura seulement que 20% de chance de réussir. Non pas parce qu’elle a moins d’expérience, non pas parce qu’elle est moins compétente mais seulement parce qu’elle est une femme. Et cette réalité est tout simplement injuste et c’est ce que l’on appelle l’inégalité des genres. Pour résumé, votre fille a seulement 20% de chance d’avancer dans sa carrière et si elle y arrive, elle sera payée 26% de moins.

L’inégalité des genres est un problème moral et surtout un challenge économique. Comment voulez-vous qu’un pays enregistre de la croissance si la moitié de sa population est mise de côté ou bien cantonné à des rôles secondaires? Comment un État peut-il augmenter son PIB si la moitié de sa population ne bénéficie pas des mêmes opportunités d’entreprendre ? La réponse est simple, ce n’est pas possible.

L’absence d’égalité femmes-hommes coûte (très) cher à la croissance mondiale. Saviez-vous que 28 mille milliards de dollars pourraient être ajouté au PIB mondial d’ici 2025 en rétablissant l’égalité entre homme et femme au travail? 28 mille milliards, cela représente l’équivalent des économies chinoise et américaine cumulées au jour d’aujourd’hui. C’est énorme! Cela veut donc dire qu’en moins de 10ans, nous pourrions voir une croissance exponentielle simplement en élargissant le champ des opportunités aux femmes.

Il est vrai qu’aujourd’hui, de plus en plus de femmes souhaitent créer leur propre entreprise (souvent en réponse à la précarité de l’emploi ou au non-emploi). En France, seule une entreprise sur trois est créée par une femme. A votre avis pourquoi?

La raison principale est l’accès au financement. Certes tous les jeunes entrepreneurs font face à la difficulté du financement mais cela est encore plus difficile pour les femmes pour la simple raison que les institutions financières leur font moins confiance.

Alors, il y a la perception du profil type de l’entreprenariat, de l’entrepreneur qui a réussi, qui est pour beaucoup de personne une figure masculine. Donc lorsqu’une femme approche des institutions financières il y a ce biais inconscient qu’on ne peut pas faire autant confiance à une femme qu’à un homme et donc on lui accorde moins ou pas de fonds financier. Cela peut paraître cliché mais c’est la réalité. Par exemple aux Etats-Unis, les femmes entrepreneures représentent 30% des PME, emploient près de 8 millions de personnes et génère 1,5 milliards de dollars par an. Seulement elles ne reçoivent que 7% de capitaux, ce qui est complètement disproportionnées au rôle qu’elles ont dans l’économie, et les banques accordent moins facilement de prêts aux femmes. En France la tendance est la même mais dans des proportions différentes.

Alors là je viens de faire un bref état des lieux mais malgré tout cela, l’avenir est brillant pour nous.

Au 21è siècle on est dans l’aire de l’inclusion. Il y a enfin une prise de conscience globale les femmes ont leur place dans l’espace public et aussi un rôle important à jouer dans l’économie. La bonne nouvelle est que l’inégalité réside dans nos constructions sociales et peuvent donc être déconstruire. De ce fait, les événements en faveur des entrepreneures se multiplient et de nombreuses aides sont mises en place.

Nous pouvons tous faire quelque chose et cet évènement aujourd’hui est une opportunité de rappeler que le processus vers l’égalité est en marche mais que le chemin est encore long.”

Merci


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *